Madrid tente d’annuler la consultation symbolique

Mariano Rajoy, premier ministre espagnol

Mariano Rajoy, premier ministre espagnol

Le gouvernement espagnol ne veut absolument pas voir les Catalans se prononcer sur leur indépendance. Pas par référendum. Pas par une consultation symbolique. Et pas par une consultation symbolique organisée par des bénévoles.

Lire la suite

Publicités

110 000 Catalans manifestent pour la tenue d’élections référendaires hâtives

IMG_3338 copy

Les manifestants de la place de la Catalogne

Reportage radio diffusé à Radio-Canada :

Une marée jaune a déferlé dimanche sur la place de la Catalogne avec comme devise «le temps est venu».

Quelque 110 000 Catalans ont rappelé à leurs politiciens qu’ils veulent poursuivre la marche vers l’indépendance.

Lire la suite

Le projet d’indépendance catalane en eaux troubles (pour Ricochet)

Les drapeaux indépendantistes catalans sont légions dans la capitale de la région, Barcelone.

Les drapeaux indépendantistes catalans sont légions dans la capitale de la région, Barcelone.

La marée indépendantiste qui s’élève en Catalogne depuis cinq ans a frappé un mur politique cette semaine. Devant l’impossibilité de s’entendre avec Madrid, le président Artur Mas limite la consultation du 9 novembre à une valeur symbolique dans l’attente de la « consultation définitive », une décision qui crée des dissensions dans le bloc souverainiste.

Lire la suite

9 novembre : une consultation anticipée avant la consultation définitive

Artur Mas, président catalan. (crédit : periodistadigital.com)

Artur Mas, président catalan. (crédit : periodistadigital.com)

En territoires légaux troubles, Artur Mas a fait un pas en arrière, mais continue d’avancer. Le président catalan, incapable d’obtenir un accord avec le gouvernement espagnol, s’est résigné à convoquer une consultation sans valeur légale le 9 novembre, une répétition en vue d’une éventuelle «consultation définitive».

Un texte d’Olivier Arbour-Masse

Lire la suite

Il n’y aura pas de référendum le 9 novembre

Des centaines de milliers d'indépendantistes prennent la rue à chaque 11 septembre depuis quelques années pour réclamer la tenue d'un référendum.

Des centaines de milliers d’indépendantistes prennent la rue à chaque 11 septembre depuis quelques années pour réclamer la tenue d’un référendum.

Les partis indépendantistes n’ont que faire de La Cavale catalane. Elle venait tout juste de s’amorcer qu’ils l’ont mis en jeopardy lundi soir en annulant la consultation sur l’indépendance qui devait se tenir le 9 novembre.

Un texte d’Olivier Arbour-Masse

Lire la suite

Vol ZB 274

Le 13 octobre, Oli débarque à Barcelone en provenance de Londres pour la petite dernière de La Cavale… la catalane.

L’indépendance (encore) est un sujet à la mode en Catalogne. Mais contrairement à l’Écosse – et au Québec -, le droit de s’exprimer par référendum est loin d’être acquis. Le gouvernement espagnol refuse que les Catalans se prononcent par voie référendaire. Il refuse même aux Catalans une consultation sans valeur légale. N’empêche, le gouvernement catalan compte mener une consultation le 9 novembre et La Cavale y sera.

Dans la plus pure tradition de La Cavale, La Cavale catalane s’invite chez les Catalans pour saisir leurs motivations à quitter l’Espagne et comprendre leur lutte indépendantiste.